Aller au contenu principal

Siroux, Maxime

Statut
Publiée
Contributeur
Dziewolski, Sandrine
Dernière modification
25/02/2022 08:31 (il y a 3 mois)
Type de personne
Noms
Nom : 
Siroux
Prénom : 
Maxime
Sexe : 
Nom : 
Siroux
Prénom : 
Maxime Fernand
Naissance et mort
Date de naissance : 
25 octobre 1907
Lieu de naissance : 
Date de mort : 
1975
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l’Ecole des Beaux-Arts : 8754. Maxime Fernand Siroux, né à Paris 6è le 25 octobre 1907, fils de Fernand Marie Antoine Siroux, et de Marguerite Maria Royer, élève de Pierre André et René Patouillard-Demoriane, admis en 2è classe le 21 mars 1928, 1è classe le 15 juillet 1930, sous-massier de l'atelier en 1933, diplômé le 5 juin 1934 (157è promotion, Un consulat en Orient, mention assez bien) (en mission archéologique dès sa sortie de l'École sous la dir. de Roman Ghirshman; engagé comme architecte du gouvernement iranien à Téhéran en 1935; construit le campus universitaire de Téhéran, avec Mohsen Foroughi (1910-1983), André Godard (1881-1965) et Roland Dubrulle (1907-1983); participe aussi à la construction du Musée archéologique et d'une série de lycées dans les principales villes iraniennes; professeur à l'Université de Téhéran, directeur de la Faculté technique, entre 1935 et 1938; engagé dans la France Libre en Égypte en janvier 1942, constitue le Comité de la France libre en Iran; architecte à Casablanca, Maroc entre 1945 et 1959, autorisé à exercer le 12 février 1949; puis à Paris 16è [entre 1959 et 1962], et Saint-Cloud, Hauts-de-Seine [en 1967]; second séjour en Iran; expose au Salon des artistes français à Paris en 1929, Donnemarie-en-Montois – le vieux puits; Provins – masure, 1933, Biskra, Collioure (Pyrénées-Orientales), Tunis, Banyuls (Pyrénées-Orientales), Paulilles (Pyrénées-Orientales), Collioure, et 1934, Baghé-Chah, résidence impériale du XVIIe siècle, à Finn, près Kachan (Perse), mention honorable; publications: "Le Temple zoroastrien de Shari-Fxbàd", Athar-é Iran, Annales du service archéologique de l'Iran, T. I, fasc. 2, 1936, Caravansérails de l'Iran, Le Caire, 1949, Anciennes voies et monuments routiers de la région d’Ispahan, Le Caire, 1971; membre titulaire de l'Association des élèves et anciens élèves de l'École nationale et supérieure des Beaux-arts ou Grande Masse de l'École des Beaux-arts en 1930, membre de la S.A.D.G. en 1947, figure encore dans l'annuaire 1962, mais plus dans l'annuaire 1973, et de la Société des artistes français; inscrit à l'Ordre des architectes en 1954; chevalier de la Légion d'honneur, officier de la Santé publique; marié à Françoise Marie Guérin (1913-1970); mort en 1975; Archives nationales de France, AJ/52/1279, dossier d’élève et 19800035/1323/53165, dossier Légion d'honneur [date du dernier document du dossier : 1977]; Cosroe Chaqueri, "Siroux Maxime (1907-1975) archéologue", in François Pouillon, Dictionnaire des orientalistes de langue française, Paris, Karthala, 2008, p. 959)
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
21 mars 1928 - 5 juin 1934
Sujet concours admission : 
Une Salle des fêtes
Sujet du diplôme : 
Un Consulat en Orient
Date du diplôme : 
5 juin 1934
Matricule : 
8754
N° de promotion : 
157
Date de passage en première classe : 
15 juillet 1930
Commentaire Parcours : 
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
en mission archéologique, engagé comme architecte du gouvernement iranien à Téhéran, professeur à l'Université de Téhéran, directeur de la Faculté technique, entre 1935 et 1938; architecte à Casablanca, Maroc [en 1951], puis à Paris 16è [entre 1951 et 1962]; membre de la S.A.D.G. en 1947, figure encore dans l'annuaire 1962, mais plus dans l'annuaire 1973